top of page

COMPRENDRE LES PLEURS DE BEBE






Christelle Yomba, ’Infirmière et Diplôme D’Etat de Puéricultrice, Partenaire Wepartum.

Autrice de l'article.






Le principal moyen d'exprimer un besoin, une gêne chez le bébé, ce sont ses pleurs.

En tant que parent vous n'avez pas forcément le mode d'emploi, pour décoder ses pleurs et les bons gestes pour le calmer.

  • Dans un premier temps, éliminer les causes extérieures telles que : la faim, le froid, le chaud etc. Posez-vous les bonnes questions. L’objectif est d'éliminer rapidement les besoins ou l’inconfort physique de votre bébé.

  • A-t-il encore faim ? Proposez-lui de nouveau le biberon ou le sein.

Il repoussera votre proposition si ce n’est pas le cas.

  • Vous observez que votre bébé est fatigué et a du mal à s'endormir. Le sommeil ne vient pas, bébé ne veut pas de vos câlins, il est grincheux.

Alors avant de le déposer calmement dans son lit, bercez-le un moment pour le rassurer, avec une main posée sur son ventre.




Souvent entre 18h et 20 heures, les pleurs pour les bébés sont une manière d'évacuer une surcharge émotionnelle, liés à l'accumulation de stimulations pendant la journée (sons, lumière etc.)

Parfois la diminution de la lumière du jour qui s’apparente à une angoisse de la tombée de la nuit est une source d'inquiétude pour les bébés. Ils sont alors inconsolables.


Dans ces moments-là, il a besoin de votre odeur et de votre chaleur pour le rassurer. Être près de vous et entendre votre cœur. N’hésitez pas à le porter ou à lui faire un câlin.


Ces gestes vont l’aider à le rassurer et à le calmer.




  • A-t-il trop chaud ? A-t-il les cheveux humides ?

Découvrez-le. Si vous suspectez de la fièvre, prenez sa température.

  • Un rot coincé ?

Tenez-le bien droit contre votre épaule en tapotant très doucement sur son dos.

  • Vous constatez que votre bébé pleure en se tortillant, le ventre est dur. Il a probablement mal au ventre.

Après la naissance, les coliques du nourrisson apparaissent et disparaissent.

Rassurez-vous votre bébé n'est pas malade, il prend du poids correctement.

Son système digestif a besoin de temps pour arriver à maturation.

Il est simplement gêné par cet inconfort à abdominale.


  • N’hésitez pas à consulter votre pédiatre pour éliminer les causes de régurgitation et/ou des maux de ventre gênants.

  • Massez-lui tout doucement le ventre avec le plat de votre main, ce massage le soulagera.

D’ailleurs, il existe différents gestes qui facilitent l'émission de gaz et de selles, que je vous transmets lors de mon atelier massage bébé.

  • Installez-le dans une écharpe de portage, la chaleur que vous allez créer grâce au contact de vos corps, ventre à ventre, va alors favoriser le relâchement et contribuer à son apaisement.

Le portage de votre bébé les premiers mois ne le rendra pas capricieux. Au contraire, pour se construire il a besoin de proximité physique.

S'il vous sent proche de lui et disponible il sera en sécurité et le rendra beaucoup plus autonome et plus fort pour respirer en toute confiance. Et facilitera l’apprentissage du langage, de la marche etc…

À partir de ces 8/9mois, la peur d'être éloigné de vous et d'être confié à une personne qui n'est pas sa figure d'attachement le fera pleurer.

En effet, à cet âge bébé commence à comprendre que la séparation avec les parents peut être possible.

Mais il n'a pas encore la capacité et l'assurance de vous voir réapparaître.

Vous allez pouvoir l'aider en jouant avec lui au « coucou caché ».

C'est une manière pour lui de prendre conscience, au fur et à mesure, qu’une séparation peut être suivie d’une retrouvaille. Dans tous les cas, prenez-le dans vos bras et rassurez-le.

  • Un bébé ne pleure jamais pour rien.

Un bébé dépend totalement de la disponibilité de sa figure d'attachement. Il est impossible pour bébé de comprendre pourquoi on ne répond pas à ses appels.

Le laissez pleurer, le plonge dans une grande insécurité émotionnelle, et le fait paniquer.

En tant que parents, répondez à ses besoins émotionnels, physique qui le calmera et le rassurera.

Cette sécurité favorise chez votre bébé un équilibre émotionnel. Il intègre une confiance en ses parents puisqu’ils s’occupent de lui. De ce fait, bébé ne ressentira ni d’abandon ou de solitude.

Dans certains cas, des bébés en bonne santé, pleurent très souvent, dorment peu.

Ils ne s'apaisent que dans les bras de leurs parents, demandent beaucoup de temps et d'énergie.

C’est une question de tempérament, aux alentours des 10 mois des bébés, les pleurs s’estompent car ils deviennent plus autonomes.

Mais le parent se retrouve alors désemparé face aux pleurs intenses, et aux besoins intenses de leur bébé.

Une remise en question sur votre capacité à vous occuper de lui, et vos compétences parentales vous assaillent.


Vous n'en pouvez plus ! Vous culpabilisez de ne pas arriver à calmer les pleurs de votre bébé. Vous avez l'impression d'être un mauvais parent.

Il est alors important d'en parler avec un professionnel de santé : pédiatre, infirmière puéricultrice, sage-femme, médecin généraliste.

Ils vous apporteront une écoute attentive et un soutien à votre détresse de parents.

Demandez de l’aide, ne restez pas seul.e.s !


Retrouvez le profil de Christelle Yomba ici !


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page